Faits divers du vendredi un lundi matin


1 Une motion qui promettait de faire couler beaucoup d’encre. Chose promise, chose due. La motion 312 présentée à la Chambre des Communes par le député Stephen Woodworth demandait la création d’un comité parlementaire afin d’étudier si la définition d’« être humain » du Code criminel devrait être élargie afin d’inclure le fetus. Si vous lisez les journeaux et partuculièrement les média sociaux, vous pensez probablement que le vote de la semaine dernière était sur la criminalisation de l’avortement. En fait, la plupart de mes connections Facebook pensent que le vote de la semaine dernière était directement sur la criminalisation de l’avortement. Vous ne lirez pas cette mise-au-clair souvent mais en tant que juriste formée en bioéthique il m’importe que les débats et discussions publiques sur les enjeux de cette envergure soient définis de manière claire, précise et non-partisane. La motion 312, qui soit dit-en-passant n’a pas été acceptée, demandait une réflection sur la définition d’être humain dans le contexte du Code criminel canadien. La ministre du Statut de la femme qui a voté en faveur de la motion 312 n’a pas voté “contre l’avortement” tel que plusieurs le pensent mais en faveur d’une discussion publique sur la valeur éthique et légale du fetus. On peut avoir des opinions bien ancrées sur le sujet, mais ça ne devrait pas excuser les pires accès de démagogie et d’aveuglement volontaire. Vous êtes tous des adultes intelligents. Évidemment. Puisque vous lisez mon blogue, he, he.

2 Deux nouvelles qui m’incitent à vous donner un petit cour de procédure parlementaire et un coup d’oeuil dans le fonctionnemetn d’un bureau de député. La semaine dernière, le ministre de l’Immigration et de la citoyenneté Jason Kenney a fait la manchette lorsque son bureau a envoyé un courriel vantant le travail du gouvernement canadien dans l’avancement des droits des gais et lesbiennes sur la scène internationale. Le email en question, qui ciblait les gais et lesbiennes canadiens, a été mal reçu, les récipiendaires se demandant entre autre comment le gouvernement savait qu’ils étaient homosexuels. Ceci me ramène à la deuxième nouvelle qui était en fait la première, la motion 312 et les “pétitions” demandant à un député ou ministre de voter pour ou contre quelque chose, de faire ou de ne pas faire quelque chose, d’avancer ou d’ignorer une cause ou une autre. Lorsque vous signez une pétition en-ligne, ce que vous faites en réalité c’est envoyer une lettre formulaïque contenant votre nom et votre adresse email à un député, parfois le votre (si la “pétition” vous demande votre code postal), parfois les 308. Une véritable pétition doit être soumise à la Chambre par un député après avoir été aprouvée par le clerc des pétitions pour sa véracité et sa conformité. Lorsque vous signez une pétition en-ligne, vous envoyez votre nom et votre adresse ainsi qu’un polaroid de la cause qui vous tient à coeur à des politiciens qui sont toujours à la recherche d’un moyen de se faire connaître et d’établir un contact avec l’électorat. En d’autre mots, Jason Kenney sait que vous êtes gais et que les droits des gais vous tiennent à coeur car vous lui avez dit. Et il peut vous rejoindre car vous lui avez envoyé votre adresse courriel. La pétition que vous avez signé disait sans doute quelque chose comme “Cher Ministre Kenney, je suis gai et les droits des gais me tiennent à coeur. Voilà pourquoi… bla, bla, bla…” Vous ne vous en rapellez sans doute pas car comme 200% des gens qui envoient ce genre de lettre, vous ne l’avez pas lue.Voilà. C’est simple, non?

3 Trois jours par semaine, 5 heures par jour, c’est mon horaire de travail. C’est tout juste faisable avec une grande famille mais évidemment, on ne peut soudainement perdre 15 heures à sa semaine sans en subir les conséquences. Le pliage des vêtements propres semble être passé par la fenêtre. Ouch…

5 jours de lavage propre pour 10 personnes, ça ressemble à ça.

4 Quatre pattes, non les jumeaux ne marchent pas encore. Et c’est parfait comme ça! (Mais ce ne sera pas long).

5 Cinq  doigts bien hauts (“high five”) si vous vous êtes rendus à la fin de cet article malgré la mention d’un débat sur l’avortement et du Ministre de l’Immigration. Vous démontrez une maturité et une ouverture d’esprit notable.  Vous vous méritez une petite visite de relaxation sur You Tube pour aller rire des frasques de mon fils aîné:

Friday’s Mixed Nuts


1 One motion in the House of Commons that promises to cause much hand wringing  is the motion presented by Conservative MP Stephen Woodworth. Woodworth proposes to review Section 223 of the Criminal Code that states that a child becomes a human being only once it proceeds, in a living state, from the body of its mother. Already, some commentators are raising the specter of “reopening the debate on abortion.” As a student of law and bioethics, I am always puzzled when people who are convinced to be on the right side of an issue refuse to debate it, especially when issues of life, death and the definition of humanity and personhood are at stake. It’s not like we didn’t get it wrong before, right Women and Black People?

2 Two Much Information, maybe… But did you know that nothing beats pink eye (conjunctivitis) like breast milk? And because breast milk is such an amazing element, you can squirt it directly in the baby’s eyes without the baby noticing anything? True story. It comes out at body temperature and the right pH. You can read more about the amazing antibacterial properties of breast milk here. When they say that breast milk is the best food for infants, what they mean is that nothing comes close. And when the can of formula  claims that it is “Our closest formula to breast milk” what it means is that nearly 100 years of nutrition research has yielded a formula that is as close to breast milk as a woman is close to a cow… Which may be closer than you think. Here is Amy Darroch, a young organic dairy farmer, talking to Chatelaine about her cows’ personalities:

Farming is so entertaining because of all the different characters in a herd. There are “boss cows” that are a little mean. Some drive you nuts by swatting you with their tails. Others are ridiculously friendly and like to lick you. The “divas” are proper girls who don’t like walking through the mud. Some love being filthy dirty. The “show cows” know they’re beautiful and
like to flaunt it.

Sounds a lot like my Facebook News Feed…

3 Three year-old in a puddle. Slideshow with captions. Just to make you like me again after broaching two Internet no-go topics…