Matin d’octobre


Sous la chaleur timide d’un matin d’Octobre, le sol s’étire et expire une couche de brume comme un soupir. S’élevant vers le ciel qui les appelle, les gouttelettes se prennent aux aux herbes longes que le contre-jour couronne de lumière. L’horizon se dilue comme une aquarelle au passage de l’eau que le ciel rappelle à lui. La nature retient les nuages entre ciel et terre.